Votre opinion est importante !

Qu'aimez-vous le plus de nos pains ?
 

Recherche



Le chef François

François Pellerin croit que son nom était prédestiné : il est un pèlerin dont la mission est de faire plaisir aux gens. Élu Chef national de l’année 2007 par la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec, le chef se définit en effet comme un marchand de bonheur. Il est même plus que cela, ayant depuis longtemps adopté le bâton du pèlerin afin de marcher pour une industrie plus juste et saine.

 

 

Cumulant plus de 35 ans d’expérience en cuisine et en restauration, François Pellerin a connu des hauts couronnés par de prestigieux prix, mais aussi des bas, notamment lorsque sa Boutique des Becs Fins, à Mirabel a subit l’impact de l’incendie de l’abattoir de la Ferme des Becs-Fins en 2000. Devant les difficultés, le chef n’a qu’un conseil : persévérer. «Il faut suivre son instinct tout en étant rationnel. Et, surtout, il faut croire en ce que l’on fait et rester optimiste», affirme-t-il avec conviction.

Surtout, il faut croire en ce que l’on fait et rester optimiste.

Sa stratégie gagnante ? «Faire l’inverse de ce que font les autres ! Il faut se construire une niche là-dessus et y baser sa réputation». Se différencier dans ce monde de la restauration sursaturé, François Pellerin le fait très bien, ayant lancé dans ses deux restaurants Fourquet Fourchette, à Chambly et à Montréal, un concept original de cuisine du terroir alliant la bière québécoise aux plats typiques de la Nouvelle-France.

Ce chef passionné est également, depuis 1989, un membre engagé dans son milieu, notamment au sein de l’Association des restaurateurs du Québec, la SCCPQ, l’ATM et, plus récemment, des Tables de concertation agroalimentaire du Québec. «Il faut s’engager si l’on veut faire avancer les chose», explique-t-il.